Eden Weint Im Grab, Na(c)htodreise, 2017

Bonjour à tous,

Il est temps d’inaugurer la rubrique Chroniques de notre blog, et pour cela, quoi de mieux qu’un groupe gothique berlinois ? Eden Weint Im Grab sort cette année son septième album.  J’ai pu écouter Na(c)htodreise avant sa sortie dans les bacs (prévue le 31 mars 2017) pour vous donner mes premières impressions.

ewig-nachtodreise-cover-rahmenLe groupe se définit comme du dark metal poétique, et dès le premier morceau, on est plongés dans l’ambiance. Outre les inévitables guitares saturées, basse et batterie, on y trouve quelques indices de l’atmosphère gothique qui va nous suivre tout au long de l’album : nappes de violon et violoncelle, petites notes de clavier ou de xylophone par dessus de lourdes guitares, mélodies symphoniques et grandiloquentes. La voix claire alterne avec des passages saturés, grinçants. On se croirait tour à tour dans une cathédrale, dans un cimetière, sous le chapiteau d’un cirque où un clown grimaçant viendrait secouer ses fripes face à nous. Bienvenue dans l’univers d’Eden Weint im Grab.

Na(c)htodreise est un album-concept, au long duquel on suivra les tribulations de Paul Helian à travers l’au-delà, inspiré par la Divine Comédie de Dante. Chaque morceau est un arrêt sur la carte du monde imaginaire tissé par le chanteur, compositeur et producteur du groupe, au pseudonyme d’Alexander Paul Blake.

Dans l’introduction, le personnage est dans une chambre d’hôpital et se voit transporté au dessus de son corps. Il voit une lumière au bout d’un tunnel, et se retrouve dans un autre univers. Est-ce qu’il meurt, est-ce qu’il rêve ? C’est la question que l’on se posera tout au long de l’album. La chanson suivante est un morceau funèbre où le protagoniste assiste à son propre enterrement. Dans Die astrale Wilnis, on apprend qu’Helian ne voyage pas seul, des âmes l’accompagnent dans son périple à travers les ténèbres. Après Höllentor, la porte de l’enfer, il rencontrera d’autres personnages sortis tout droit d’un roman de fantasy moderne, ainsi qu’un sympathique randonneur qui va le guider dans son voyage.

Dans Der Exitus der Schlangen, nous voilà projetés dans une scène d’orgie au fin fond de l’antre du diable. Après un tour en bateau sur l’Achéron, le fleuve de l’enfer, nos voyageurs rencontrent carrément les légions de Lucifer, avant de se retrouver dans une ville abandonnée au milieu du désert, puis dans une taverne. A l’issue de cette aventure farfelue, on connaîtra le sort de notre protagoniste. Rêve, voyage post-mortem, renaissance ? Vous le découvrirez en écoutant l’album dans son ensemble, ainsi que l’épilogue conté par la voix grave du chanteur.

Na(c)htodreise est un album profond au style bien marqué, qui nous emmène dans l’univers particulier du groupe tout en racontant une histoire à ceux qui comprendront ses paroles. J’ai particulièrement aimé TraumTod, la première chanson de l’album, ainsi que In der Toten-Taverne, au rythme un peu plus entraînant que les autres. Alors que je ne suis pas une grande fan du genre, leurs morceaux ont réussi à me faire voyager (mais pas dans l’au-delà, je vous rassure).

16427645_10158270039315422_5159699892919582817_n

Setlist

  1. TraumTod
  2. Bon Voyage
  3. Die astrale Wildnis
  4. Der Jenseitstroll
  5. Das Höllentor
  6. Limbus
  7. Der Exitus der Schlangen
  8. Kahnfahrt auf dem Acheron
  9. Legionen Luzifers
  10. Die verwaiste Wüstenstadt
  11. In der Toten-Taverne
  12. Aevum
  13. Sternenmenschen
  14. Das große Mysterium
  15. Epilog

Eden Weint Im Grab sera en concert dans plusieurs villes d’Allemagne pour la sortie de leur album, avant d’apparaître à l’affiche du festival M’era Luna. Les chroniqueuses de Finsternis seront bien sûr au concert de Berlin, le 14 avril, en compagnie de Mollust (opera metal). Soirée hautement gothique en perspective !

Photos de promo © Yvonne Brasseur

Une réflexion au sujet de « Eden Weint Im Grab, Na(c)htodreise, 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s